Avant l’inondation

Dans le cas des enjeux existants

En complément de la gestion de crises, des mesures peuvent être prises afin de réduire la vulnérabilité des enjeux (biens, personnes, activités, environnement) exposés au risque. Les collectivités publiques, les entreprises et les particuliers doivent ainsi être informés et préparés à affronter les inondations afin notamment de garantir la sécurité des personnes. Le PPRI peut également rendre obligatoires certaines mesures permettant la réduction de la vulnérabilité du bâti existant (pose de batardeaux, protection des installations électriques…).

batardeau

Le batardeau permet d'assurer une étanchéité temporaire sur une ouverture (porte, fenêtre, etc.) (Source : Prim.net)

Dans le cas des projets d’aménagement

Lors de la mise en place de projets d’aménagement, le PPRI permet de cibler les zones d’expansion de crue devant être préservées afin d’éviter une aggravation du risque inondation. Il s’agit, par exemple, d’éviter dans ces zones la construction d’ouvrages de protection locaux (digues, remblais) qui ferait obstacle à la libre circulation des eaux et ne serait pas justifiée par la protection de lieux fortement urbanisés.

Information et prévision

L'information préventive : le droit à l'information générale sur les risques majeurs s'applique. Chaque citoyen doit prendre conscience de sa propre vulnérabilité face aux risques et pouvoir l'évaluer pour la minimiser. Pour cela il est primordial de se tenir informé sur la nature des risques qui nous menacent, ainsi que sur les consignes de comportement à adopter en cas d'événement (site du MEDD http://www.prim.net, mairie, services de l'État).

Parmi les documents pouvant être mis à disposition du public, il y a les DCRIM(Document d'Information Communalsur les Risques Majeurs) qui permettent d'informer la population sur les risques existants et les moyen de s'en protéger (cf. votre Mairie ou le site www.prim.net)

livret-dicrim-serques-001

Les services de prévision des crues ont pour mission de surveiller en permanence la pluie et les écoulements des rivières alimentant les cours d'eau dont ils ont la charge. Ils prennent la succession des services d'annonces de crue, que l'État a organisé sur les cours d'eau les plus importants. Près de 6 300 communes bénéficient de cette annonce, rassemblant plus de 90 % des populations situées en zones inondables.

Le centre météorologique de Toulouse publie quotidiennement une carte de vigilance météorologique à quatre niveaux, diffusée par les médias. Les informations sont transmises au préfet qui décide d'alerter les maires des localités concernées. En cas d'événement majeur, la population est avertie au moyen du signal national d'alerte.

La surveillance, la prévision et la transmission d’informations sur les crues sont assurées par l’Etat. Une carte de vigilance des crues est éditée par le Service Central d’Hydrométéorologie et d’Appui à la Prévision des Inondations (SCHAPI), elle permet de connaître chaque jour le niveau de risque atteint sur un cours d’eau. Cette carte est accessible via internet sur le site Vigicrues (http://www.vigicrues.gouv.fr/).

Par ailleurs, il existe le long de l'Aa et dans le marais, des echelles limnimétriques qui permettent à tout le monde de visualiser en direct l'évolution des niveaux d'eau à l'échelle locale.

CONSIGNES SPECIFIQUES

Prévoir les gestes essentiels :

  • Mettre au sec les meubles, objets, matières et produits
  • Couper l'électricité et le gaz
  • Obturer les entrées d'eau : portes, soupiraux, évents
  • Amarrer les cuves, etc.
  • Garer les véhicules
  • Faire une réserve d'eau potable et de produits alimentaires.

Pour en savoir plus

Glossaire

Mesure de la situation dangereuse qui résulte de la confrontation de l'aléa et des enjeux.
Documents établis par les communes afin d'informer la populationsur les risques existants et les moyens de s'en prot"ger. Il est disponible, lorsqu'il existe, en mairie ou sur le site www.prim.net

Enregistrer

Enregistrer